27 octobre 2020
Que sont les bandages fonctionnels en rééducation?

Que sont les bandages fonctionnels en rééducation?

À l’entrée du mois de novembre, nous ne parlerons pas de pathologie spécifique, mais nous nous concentrerons plutôt sur une technique utilisée, en particulier au niveau sportif, dans la prévention et la réhabilitation des blessures, telles que bandages fonctionnels.

Comme son nom l’indique, le bandage fonctionnel permet à la zone à traiter de maintenir partiellement sa mobilité, limiter les mouvements de l’articulation blessée. Ce bandage est utilisé pour éviter les mouvements qui causent de la douleur (position analgésique) et / ou qui sont les déclencheurs de la blessure (limitation mécanique). Ils sont également généralement pratiqués en position raccourcie (du tissu lésé), afin de faciliter la régénération tissulaire.

Chaque fois qu’il est utilisé, il est en blessures aux tissus mous (muscles, ligaments et tendons) comme les tendinites, les entorses du 1er et du 2e degré, les déchirures micro musculaires qui ne sont généralement pas graves comme s’il s’agissait de déchirures totales des ligaments ou des tendons, les déchirures musculaires. Dans ces cas, le bandage fonctionnel doit être évité dans les stades aigus et opter pour l’immobilisation. Dans le cas de fractures, son utilisation ne serait pas indiquée non plus.

Dans les blessures ligamentaires, les travaux de bandage doivent fournir la stabilité qui a été diminué par la blessure. Dans la tendinite, l’objectif est de limiter le mouvement qui provoque l’inflammation.

L’un des avantages des bandages fonctionnels en réadaptation est qu’ils réduisent considérablement l’atrophie musculaire et la raideur articulaire, car ce sont des bandages sélectifs qui n’impliquent pas de compression dans toute l’articulation et permettent de maintenir la plupart des activités quotidiennes. Grâce à cela, le processus de réhabilitation est beaucoup plus rapide

Au sein des bandages fonctionnels, on peut distinguer deux types:

  • Préventif. Ce sont des bandages qui sont utilisés sans blessure, donc l’objectif qu’ils ont est de minimiser le risque de souffrir. Normalement, au football, il est très courant de l’utiliser pour éviter les entorses à la cheville, car c’est l’une des blessures les plus courantes. Il est généralement utilisé dans des positions neutres (sans raccourcissement) pour renforcer l’articulation et lui donner plus de stabilité, en évitant les positions très forcées qui peuvent mettre les tissus en danger.
  • Thérapeutique. Ce type de bandage est davantage axé sur la réhabilitation d’une blessure. Son objectif est de limiter la mobilité qu’elle provoque afin de réduire la douleur qu’elle provoque. Au niveau sportif, il serait utilisé chez les athlètes qui, même blessés, continuent de concourir tout en essayant de se remettre de la blessure. Il peut également être utilisé après une blessure grave qui a déjà passé la période d’immobilisation et que vous souhaitez réintroduire partiellement la mobilité.

Les athlètes utilisent également souvent ces types de bandages pour éviter de retomber dans une vieille blessure (chronique ou récurrente), il en serait ainsi entre les deux types de bandages. Bien qu’ils aient besoin de l’utiliser, c’est parce que le traitement de réadaptation précédent n’était pas adéquat.

Lors de la réalisation d’un bandage fonctionnel, il est important de nettoyer la zone à traiter avec du savon et de l’eau et de bien la sécher. Dans le cas où il y a beaucoup de poils, il faudra raser la zone avant le lavage pour que les bandages s’adaptent mieux à la peau.

Les matériaux utilisés pour fabriquer un ruban sont:

  • Bandage élastique adhésif (tensoplaste). Matériau longitudinalement élastique, flexible et poreux qui n’entrave pas le flux sanguin à travers l’articulation.
  • Bandage élastique non adhésif (collant). Ce sont des bandages qui adhèrent les uns aux autres, mais ne s’accrochent pas à la peau.
  • Pré-bandage C’est le premier pansement appliqué. Sa fonction est de protéger la peau et de faciliter la mise en place du pansement (tape).
  • Bandage bandage en matériau rigide, stable et résistant à la traction.

Outre les bandages, ils peuvent parfois être utilisés petits coussinets en caoutchouc mousse favoriser sélectivement la pression sur une zone ou la protéger. Pendant le bandage, les rides dans les bandages doivent être évitées et la personne qui le porte ne remarque pas trop de raideur. Pendant le bandage, il est important que le patient de rétroaction à propos de vos sentiments à ce sujet. Si le bandage perd de la tension ou si le patient n’est pas à l’aise, il doit être changé, afin qu’il remplisse sa fonction dans des conditions optimales. Pour bien fixer les bandages, vous pouvez utiliser un spray adhésif sur les zones de fixation.

Nous devrons également observer qu’il n’y a pas de plaies récentes ou cicatrisantes sur la peau. Si tel est le cas, il doit être préalablement protégé. Pour retirer le ruban, vous pouvez soigneusement couper les bandages, soit avec des ciseaux à nez rond ou avec des dispositifs tels que le «requin» (semblable à un cutter). Une autre option consiste à retirer les bandages sous la douche, car lorsqu’ils sont humides, les adhésifs se décollent mieux.

Enfin, rappelez-vous comme toujours que vous devez vous mettre entre les mains d’un physiothérapeute autorisé pour effectuer tout type de rééducation, car dans une reprise nous mettons notre santé en jeu. Avez-vous déjà eu un bandage fonctionnel?

Cours connexe: Cours supérieur d’assistant de réadaptation