3 juillet 2020
Guide de réadaptation pour blessure au poignet

Guide de réadaptation pour blessure au poignet

Dans le billet de ce mois, nous allons expliquer un peu comment effectuer une rééducation après avoir souffert une blessure au poignet. Nous devons toujours tenir compte du degré de blessure auquel nous ne sommes pas confrontés et qu’un professionnel de la santé, c’est-à-dire un physiothérapeute, nous conseille.

Tout d’abord, nous allons expliquer l’anatomie du poignet en traits larges, car il s’agit d’une articulation assez complexe. Il est composé d’os radius et ulna (qui forment l’avant-bras) qui rejoignent un groupe de 8 os, disposés en deux rangées de 4 appelés os du carpe ou du carpe.

Tous ces os sont liés entre eux par des ligaments. Les tendons qui vont aux doigts passent également par le poignet, à la fois les fléchisseurs (zone palmaire) et les extenseurs (zone dorsale). Nous trouvons également différents nerfs qui innervent la zone au niveau moteur et sensoriel. Tous ces tendons et nerfs passent entre les rangées d’os et cette zone est connue sous le nom de tunnel carpien.

Les 4 pathologies du poignet les plus courantes

Dans cet esprit, nous trouvons 4 types de pathologies plus commun:

  • Fractures de certains os du carpe. La fracture de l’os scaphoïde est très courante.
  • Entorses ligamentaires, comme le ligament annulaire du carpe qui «enroule» l’articulation. La blessure à ce ligament est connue sous le nom de «poignet ouvert».
  • Tendinite inflammation des tendons. L’un des plus connus est celui de Quervain, il affecte les tendons du moût gras.
  • Neuropathies en raison de l’emprisonnement d’un nerf (syndrome du canal carpien)

Ces blessures peuvent se produire de deux manières: tranchant comme une fracture ou une entorse causée par un coup ou une chute; et progressive en raison de mouvements répétitifs, plus typiques des tendinites ou des neuropathies. Face à l’une de ces pathologies, il est important de se rendre dans un centre médical et de faire diagnostiquer le type de blessure par un traumatologue, car certaines d’entre elles peuvent nécessiter une intervention chirurgicale en cas d’échec d’un traitement conservateur.

Comment traiter une blessure au poignet

Une fois que nous avons été diagnostiqués, nous réhabiliter d’une blessure au poignet, la première chose que nous devons faire est pour toute activité conjointe (ou limiter l’activité), c’est-à-dire prendre une pause pour essayer de rompre la boucle plus d’activité = plus de blessures (et plus de douleur). Dans certaines des blessures vues ci-dessus, une impuissance fonctionnelle se produit (l’articulation elle-même est incapable d’exercer un effort ou, si elle est exercée, il y a une augmentation considérable de la douleur).

Si la blessure est aiguë, elle s’accompagnera probablement d’une inflammation, il est donc conseillé d’utiliser un bas ou un pansement compressif pour la réduire. Dans ce même cas, nous pouvons également appliquer de la glace pendant les 24 à 48 premières heures pour la réduire.

Pour les tendinites et les maladies neurologiques, il existe des attelles qui limitent la mobilité et aident la région à récupérer.

Si la douleur et / ou l’inflammation sont très importantes, le le médecin peut nous prescrire certains médicaments analgésique et / ou anti-inflammatoire. Cela aidera à réduire la rééducation de la blessure au poignet au fil du temps.

Une fois que la douleur et l’inflammation ont presque complètement disparu, nous commençons la phase de mobilisations passives. Ici, le physiothérapeute sera chargé d’effectuer des mouvements de flexion, d’extension et de déviation ulnaire et radiale. Ce travail doit être effectué sans douleur ou avec une douleur supportable du patient. Pour effectuer les mobilisations, le physiothérapeute peut utiliser de la paraffine pour s’assurer que l’articulation a une température plus élevée et est plus confortable à manipuler.

Outre les mobilisations, en fonction de la pathologie à récupérer, le kinésithérapeute effectuera également élongation des muscles fléchisseurs et extenseurs du poignet et des doigts. Par la suite, vous mobilisations va devenir actif, c’est-à-dire effectué par le patient, ainsi que les étirements que le physiothérapeute enseignera au patient.

Une fois que nous avons gagné en mobilité et qu’il n’y a plus de douleur ou qu’elle n’a pas augmenté, il est temps de commencer à gagner Obliger. Ici, le patient doit exercer les muscles de l’avant-bras et les muscles de la main et des doigts.

Pour commencer, assis avec votre avant-bras étendu sur une table ou une table et avec une balle en caoutchouc très douce placée dans la paume de votre main, serrez la balle et détendez-vous. De cette façon, les muscles fléchisseurs des doigts sont tonifiés. Pour les rallonges, nous allons placer la paume de la main vers le bas et essayer de retirer les doigts de la table. Si nous avons des balles avec différents degrés de dureté, nous pouvons faire des progressions pour réhabiliter les muscles plus tôt.

Pour flexion et extension du poignet, le plus confortable est d’utiliser de petits haltères, entre 1 et 5 kilos environ (selon la force du patient). Dans la même position précédente, avec le poignet sur le bord de la table ou de la civière, paume vers le haut et avec un haltère dans la main, nous fléchissons le poignet, ramenant la paume de la main vers nous. Pour l’extension avec la paume de la main vers le bas et l’haltère pris, soulevez le poignet, si vous retirez l’avant-bras de la civière (effectuez le geste d’accélération sur une moto).

Pour les déviations radiales et ulnaires, nous utiliserons des bandes élastiques. Avec la bande prise avec les deux mains, nous allons faire vers l’extérieur, en étirant la partie interne de la bande élastique.

Plus tard et en fonction de l’évolution de la blessure, nous pouvons effectuer de petites charges sur le poignet. Nous nous lèverons, les mains posées sur la table ou la civière et nous déplacerons le corps vers l’avant en portant plus de poids sur l’articulation. Ainsi, nous observerons comment il réagit à la pression.

Pour fermer cette entrée, n’oubliez pas que vous devez toujours suivre les instructions d’un professionnel qualifié (médecin ou physiothérapeute) et garder à l’esprit que chaque pathologie a une évolution différente.

Avez-vous eu une blessure au poignet? Dites-nous comment votre rétablissement a été!

Cours connexe: Assistant supérieur en réadaptation